Généatique 2022, une présentation des nouveautés par Cécile

Temps de lecture : 4 minutes

Cela fait quelques jours maintenant que Généatique 2022 est sorti, et voici ce qui ressort des premiers tests que j’ai pu faire pour vous.

La carte de voisinage permet d’afficher la répartition des ancêtres pour une date donnée, ou de localiser tous les événements de la généalogie autour d’un point donné. On peut ajuster le rayon très simplement, pour affiner la représentation.

C’est une nouvelle façon de présenter ses recherches, très parlante, et on peut vite y passer des heures sans voir le temps passer, surtout si on a des ancêtres qui ont la bougeotte, ou qui sont éparpillés aux quatre coins de la France ou du monde.

1 Carte de voisinage : mes ancêtres en 1850

Pour réaliser ces cartes, c’est assez facile de régler les paramètres du document. Il faut parfois un peu de temps pour que la carte soit générée, surtout si la connexion internet n’est pas très rapide ou que la demande concerne un grand nombre de personnes. Si les lieux de la généalogie ne sont pas localisés, vous aurez une carte vide.

2 Les réglages de la carte de voisinage

Bonne nouvelle cependant pour la localisation, elle est beaucoup mieux conservée dans cette version du logiciel que dans les précédentes : les coordonnées GPS sont enregistrées de façon beaucoup plus claire et précise.

A propos des images, la grande nouveauté est la recomposition d’images, un peu comme ICE présenté par Jean-Marc lors du Mois Geneatech en février.

Généatique 2022 est un peu moins automatique que cet outil, mais permet une plus grande souplesse : il n’est pas nécessaire qu’il existe une zone de recouvrement entre les images que vous ajoutez, vous pouvez même réaliser un montage photo à partir de toutes les photos associées à une fiche de personne, un peu comme un récapitulatif pour cette fiche.

3 Recomposer une image à partir de trois captures d’écran

Je pense que c’est quand même le côté recomposition d’un acte capturé en plusieurs morceaux qui va être l’option que je vais le plus utiliser de cette fonction.

Toujours au sujet des images, parmi les petites nouveautés qui me semblent importantes, il est maintenant possible de prendre en compte le numéro de département parmi les éléments qui composent le template de nom d’images, lorsque l’on utilise le renommage automatique des images.

Une autre nouveauté importante, c’est la double ligne de vie : on peut réaliser un tableau chronologique en sélectionnant non pas une seule, mais deux personnes, qu’il s’agisse d’un couple, de deux frères ou deux cousins, ou même de deux personnes qui ne sont pas apparentées, deux associés par exemple. Les événements communs sont soulignés et mis en valeur, mais chacun a bien sa partie.

4 Le tableau chronologique qui compare les vies de mes aïeux Anne et Simon CASTELLA

Il est maintenant très facile de ne sélectionner qu’une partie d’un chronogramme, lorsque l’on veut insérer des repères chronologiques dans le document : il suffit de cocher la partie que l’on veut afficher pour la sélectionner. De la même manière, on peut ajouter ou ôter en quelques clics un événement à la liste.

5 Insérer un événement dans le chronogramme

Le chronogramme est maintenant totalement personnalisable, et de façon beaucoup plus simple, puisqu’il n’est plus nécessaire d’importer une nouvelle table depuis le paramétrage de cette fonction.

 La dernière nouveauté importante est le renouvellement de l’écran d’ajout des personnes citées, depuis le mode saisie d’événement ou depuis l’onglet complet. La liste des personnes proches affiche ainsi automatiquement le lien de parenté avec la personne sur l’acte, et l’âge des personnes. Surtout, en fonction de ce que l’on saisit et de ce que l’on filtre dans la partie recherche de cette fenêtre, l’affichage se met à jour automatiquement et ne propose que des personnes qui correspondent aux critères définis. Il reste tout de même la possibilité de chercher un témoin parmi toutes les personnes de la base.

6 L’écran d’ajout des témoins

Enfin, une autre amélioration de cet écran est qu’il est maintenant possible de sélectionner un témoin directement sur l’arbre, en cliquant tout simplement sur la fiche de la personne que l’on veut choisir.

7 Sélectionner un témoin sur l’arbre (case encadrée en bleu)

Je crois que vous en savez maintenant autant que moi sur ces nouveautés. Les avez-vous testées ? Qu’en pensez-vous ? Rendez-vous sur le forum de Geneatech pour en discuter !

En guise de cadeau de fin d’article, petite mention pour certains nouveaux modèles d’arbres qui permettent de mettre en avant les données de la généalogie : le nombre d’union, d’enfants, ou encore la mobilité d’une personne.

8 L’arbre circulaire ascendant qui met en valeur le nombre d’enfant d’une personne

Cécile Cazaumayou

Cécile Cazaumayou

Si certains ont des questions sur le logiciel Généatique, n'hésitez pas.

One thought to “Généatique 2022, une présentation des nouveautés par Cécile”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *