Challenge d’indexation, l’interview de la directrice adjointe des AD 31 – #TDFGenealogie

Temps de lecture : 5 minutes

Lors du dernier challenge d’indexation organisé par Geneatech lors du GeneaWeekend en janvier 2022, les AD ont terminé sur le podium des services les plus indexés en 2ème position avec 765 indexations.

Le service le plus indexé lors cette opération n’étant pas cette année sur le parcours des Tours de France, nous avons sollicité les AD 31 pour une interview. Nous espérons ainsi mieux connaître leur démarche avec les indexations collaboratives. Nous publions cette interview alors que l’étape de jour part de Saint-Gaudens après un premier passage dans le département dimanche dernier lors de la 15ème étape.

Madame Marie-Astrid Zang, Directrice adjointe des AD 31

Madame Marie-Astrid Zang, Geneatech vous remercie d’avoir accepté de participer à cette interview dans le cadre de notre opération autour des Tours de France.

Vous êtes la directrice adjointe des AD 31 et cheffe du service des publics et de la conservation.

Nous aimerions savoir comment votre service a mis en place les indexations collaboratives.

Quelques mois après la mise en place de notre nouveau site internet en juillet 2019, nous avons décidé d’offrir aux internautes la possibilité d’enrichir celui-ci en indexant certains documents mis en ligne. Nous avons choisi d’ouvrir à l’indexation trois fonds très différents et de différentes époques pour toucher des publics divers : les listes nominatives de recensement jusqu’en 1911 ; les registres des insinuations (1581-1790) et une collection de contrats de mariage passés devant des notaires toulousains (1501-1794).

Nous avons volontairement exclu de l’indexation collaborative les registres matricules (1867-1921), ceux-ci ayant été indexés par un prestataire dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale. Les listes cantonales de tirage au sort et les listes départementales du contingent qui seront mises en ligne dans les mois à venir ont été indexées par la même société.

Nous n’avons pas eu besoin de demander au prestataire qui a fait notre site internet de développer une interface particulière pour l’indexation. Celle-ci faisait en effet partie des modules proposés. Nous avons seulement paramétré les éléments que nous souhaitions faire indexer dans chaque corpus.

Cette interface, outre l’indexation des noms de personne, permet également de créer des tables des matières par la pose de signets facilitant ainsi l’accès aux registres en ligne. Les internautes peuvent poser des signets dans les trois fonds ouverts à l’indexation et dans les registres paroissiaux et d’état civil.

Quels retours avez-vous des contributeurs et des publics?

Nous avons assez peu de retour du public sur l’indexation collaborative. Nous avons reçu quelques remarques qui nous ont incité à mettre à jour les modes d’emploi proposés.

Comment communiquez-vous sur ce point ?

Nous avons fait une actualité sur notre site internet et un post sur notre page facebook lors de la mise en place de l’indexation collaborative. Nous ferons de même lorsque nous ouvrirons d’autres fonds à l’indexation. Nous signalons également l’existence de l’indexation collaborative aux chercheurs que nous invitons à consulter les fonds ouverts à l’indexation dans le cadre de leur recherche.

Par ailleurs, lors du confinement en 2020, nous avons invité les internautes à indexer les listes nominatives de recensement.

Quels résultats avez-vous et relancez-vous des “campagnes régulières” ?

Les résultats sont assez irréguliers selon les corpus. Les listes nominatives de recensement sont les documents qui sont les plus indexés.

Qu’est ce qui, selon vous, pourrait augmenter le nombre d’indexations collaboratives ?

Pour le moment, il est possible d’effectuer une recherche dans les noms indexés dans un registre donné (onglet recherche dans le visualiseur). Nous n’avons pas encore mis en place le moteur de recherche permettant de faire une recherche sur l’ensemble des registres d’un corpus. Sa mise en place rendra l’indexation collaborative plus visible et devrait avoir pour conséquence d’augmenter le nombre d’indexeurs.

Des challenges comme ceux organisés par vos soins sont aussi un moyen de faire connaître l’indexation collaborative et d’inciter des internautes à devenir indexeur à l’occasion du challenge et à continuer à participer par la suite.

Plus nous aurons d’indexeurs, plus le nombre d’indexations sera important.

Quelles sont les limites de l’indexation collaborative ?

La première limite est liée aux difficultés à déchiffrer les noms propres écrits dans des écritures parfois déformées. Alors que le sens du texte peut aider à déchiffrer un mot mal écrit, pour les noms propres, seule l’identification précise de toutes les lettres le composant permet le déchiffrage. Cela peut rebuter certaines personnes qui souhaiteraient participer mais n’osent pas devenir indexeur de peur de se tromper.

Par ailleurs, comme vous le savez, l’indexation est un travail long. Même si chaque indexeur est important, qu’il indexe un nom dans une page, toute la page ou le registre entier, il faut reconnaître que pour que les bases d’indexation s’accroissent rapidement et permettent aux internautes de mener leurs recherches avec plus de chance de succès, il est nécessaire que des internautes soient motivés pour indexer de manière systématique des documents qui les concernent, partiellement ou pas du tout.

Faites-vous des contrôles sur la qualité de l’indexation ?

Même s’il est nécessaire de créer un compte utilisateur pour pouvoir indexer, nous avons préféré laisser l’internaute libre de choisir la façon dont il veut indexer : un nom, une page, un registre complet… De même la validation est automatique, il n’y a pas de vérification par les Archives des noms indexés. En revanche, nous procédons à des corrections si des internautes nous signalent des erreurs de lecture ou si nous constatons des noms erronés.

Qu’est ce qui pourrait améliorer cette qualité de l’indexation ?

On constate que dans une commune, on retrouve souvent les mêmes noms. Avoir des indexeurs qui connaissent bien la commune qu’ils indexent est un gage d’avoir une indexation de grande qualité.

Il faut toutefois noter que jusqu’à présent, très peu d’erreurs nous ont été signalées par les internautes dans les registres déjà indexés.

Travaillez-vous avec les associations de généalogistes ou autres ?

Même si nous sommes en contact avec plusieurs associations, nous n’avons pas travaillé avec elles sur le thème de l’indexation collaborative.

Avez-vous une archive autour du vélo que vous souhaiteriez évoquer pour nos lecteurs ? Quelle en-est l’origine ?

Si vous faites une recherche avec le mot « vélo » ou « bicyclette » dans la recherche libre de notre site internet, vous obtenez un très grand nombre de réponses.

Je voudrais toutefois évoquer ici un ensemble de cartes postales et photographies qui nous ont été prêtées pour numérisation par un collectionneur. Parmi celles-ci, on trouve des photographies provenant de l’association de tourisme vélocipédique la Tortue, créée en 1890. Ses membres sillonnent la région toulousaine et organisent des sorties sur plusieurs jours dans les Pyrénées. Ces sorties sont l’occasion de prendre des photographies.

En voici deux exemples :

En janvier, il y avait eu 765 indexations sur votre site en 1 week-end, pour le mois de juillet en entier, quel est votre objectif ?

Notre objectif est d’avoir au moins 5 000 indexations. Si nous passons la barre des 10 000 noms, nous considérerons que cela est un très grand succès qui nous permettra en outre d’avancer la date de la mise en place du moteur de recherche.

GENEATECH : Merci pour votre accueil et vos réponses et rendez-vous début août pour un retour sur ce challenge.

Avis aux généalogistes ayant des recherches à faire sur le site des AD 31, il reste quelques jours pour indexer dans le cadre de notre défi et peut-être vous permettre d’avoir une nouvelle fonctionnalité sur ce site.

Retour sur le GénéaWeekEnd

Temps de lecture : 2 minutes

Les 29 et 30 janvier dernier, nous avons organisé le #GénéaWeek-End.

Alors c’était comment ?

Quelques données sur la participation 

Lors de nos streams, vous avez été en moyenne 50 à vous connecter,  avec des pointes à plus de 80 sur certaines séances samedi après-midi et dimanche matin. Nous voulons vous en remercier car c’était une première pour beaucoup d’entre-vous et vous avez adhéré à ce format, non seulement en direct mais aussi en replay.

Les vidéos que nous avons diffusées ont également eu du succès et ont permis à certains d’entre vous de découvrir notre chaine Youtube.

Les moments forts 

le défi d’indexation : ce défi pour lequel nous n’avions pas d’objectif le samedi matin a été une grande réussite alors qu’il y avait des contenus diffusés toute la journée. Au regard des 2.600 indexations réalisées le samedi soir, nous avons lancé comme une boutade d’atteindre les 5.000 indexations sur le weekend et vous avez relevé le défi. Bravo et merci aux 24 indexeurs !

Pour tout savoir sur les statistiques de ce défi, c’est ici

– le cadavre exquis : 25 messages ont été publiés, vous pouvez les retrouver ici et choisir de les lire soit dans l’ordre de publication, soit selon les ancres proposées.

– les quiz :

vous avez particulièrement apprécié les 2 quiz, félicitations aux gagnants et remerciements à nos partenaires (Archives et culture, La Revue française de généalogie, Généanet, Filae et Heredis) pour les lots offerts.

Les points à améliorer :

Notre ambition était peut-être excessive sur la durée de l’évènement et sa densité. Tant pour l’équipe projet que pour vous, avec peu de temps de respiration. Nous serons probablement plus raisonnables (sur ce point) pour un prochain événement.

Nos projets pour la suite :

Une page dédiée aux indexations sera créée sur le site Geneatech. On essaiera de la mettre à jour régulièrement aussi n’hésitez pas à nous signaler des sites qui permettent d’indexer (ou ne permettent plus).

Une page dédiée aux streams avec le planning des généastreameurs est déjà disponible sur notre site internet ici;

Si vous souhaitez vous lancer, n’hésitez pas à nous signaler votre programme de live.

Vos idées, suggestions sont les bienvenues pour de futurs projets : manifestations, tutoriels, vidéos, challenges d’écriture ….

On cherche notamment à présenter d’autres logiciels de généalogie et on accompagne tous ceux qui débutent pour faire des tutos, des articles, des vidéos…

Prochain événement : Rootstech du 3 au 5 mars.

Le défi d’indexation du #GeneaWeekEnd : mode d’emploi

Temps de lecture : 2 minutes

Au cours du #GeneaWeekEnd, on vous propose un défi d’indexation. Voici quelques explications préalables.

A quoi ça sert ?

Cela consiste à saisir des données de certains documents afin de faciliter l’accès aux ressources documentaires des archives et d’enrichir la description des documents.

Grâce aux informations récoltées, la recherche pourra s’effectuer à partir des termes indexés.

Indexation ou annotation ?

Indexer, c’est saisir des données figurant dans les documents.

Annoter, c’est enrichir le document d’informations, cela concerne le plus souvent des photographies pour identifier les lieux, les personnes.

Avant de débuter :

La quasi totalité des services demandent une inscription via la création d’un compte personnel. C’est en général rapide et le compte est immédiatement actif. Certains services ont une procédure de validation plus ou moins longue. Aussi, si vous le pouvez, créez votre compte dès à présent.

Quelques conseils généraux :

  • choisissez des documents que vous avez déjà consultés, dont vous connaissez la structure, ce sera plus facile de vous repérez dans le document, c’est frustrant de ne pas savoir où sont les informations à saisir ;
  • choisissez des archives d’une commune ou d’un département que vous connaissez : il vous sera plus facile d’identifier les communes et les patronymes ;
  • ayez sous la main (ou la souris) la liste des communes et surtout des anciennes communes du département, ce sera très précieux ;
  • lisez les consignes, elles peuvent différer d’un site à l’autre : par exemple, les patronymes, on peut les saisir en majuscules ou majuscule pour l’initiale seulement. Elles sont plus ou moins faciles à trouver selon les sites, sur certains il y a des vidéos de démonstration.

Quels sites permettent d’indexer ?

Des archives départementales ou municipales pour l’essentiel, mais les archives nationales également ainsi que des sites de généalogie.

Tous ceux que nous avons pu identifier sont répertoriés sur cette carte des sites permettant d’indexer. N’hésitez pas à nous dire si on en a oublié.

En rouge, ce sont les départements dont les AD permettent d’indexer ou annoter certains de leurs documents.

Figurent aussi les quelques communes dont les archives municipales le permettent et les sites de généalogie. Passez la souris sur la carte ou les logos et faites votre choix !

Attention: chaque fois que cela a été possible, le lien direct vers la page ou le menu permettant l’indexation a été ajouté. Parfois, ce lien n’est plus actif, il faut alors repasser par le menu d’accueil.

Quels types de documents ? actes d’état-civil, actes paroissiaux, recensement de population, registres matricules, matrices cadastrales, listes électorales, photographies, cahiers de doléances, minutes notariales … les documents sont très variés selon les services d’archives.

Quel est le défi ?

Le défi, c’est d’en faire tout au long du weekend en s’encourageant et en passant un bon moment.

Pour que l’ambiance défi soit au rendez-vous, un point régulier sera fait sur le nombre d’indexation.

Pour cela, on vous demande de nous retourner un questionnaire rapide après chacune de vos séances. Sur certains sites, vous pouvez trouver l’information dans votre compte personnel.

Par exemple : vous faites 30 min le samedi matin et 1 heure le samedi après-midi. Envoyez nous 2 questionnaires, un après chaque séance. L’équipe en coulisses fera les additions et pourra communiquer sur l’avancée du défi.

Et si vous avez des questions :

  • Avant le weekend, n’hésitez pas à commenter cet article ;
  • Pendant le weekend, posez votre question dans un chat sur la chaîne en direct, il y aura toujours quelqu’un pour vous répondre.

Bonne indexation !

Programme du week-end Geneatech et mode d’emploi

Temps de lecture : 3 minutes

Mise à jour le 31/01/2022 avec les liens vers les captations video Twitch ou l’accès direct aux videos originales sur Youtube

L’équipe de Généatech vous propose le week-end du 29 et 30 janvier 2022 un week-end intitulé Quand Généalogie rime avec Technologie. Vous retrouverez un défi d’indexation, un défi d’écriture, des quiz ainsi que de nombreux directs et vidéos.

Le programme des directs (streams) et vidéos

La chaîne Twitch Généatech émettra en continu – de 8h à 21h – durant le week-end pour vous présenter le programme, les quiz et les différents défis. La chaîne hébergera également les directs des généastreamers. Attention ! Si vous voulez interagir avec eux, il faudra vous rendre sur leur chaîne (le premier des deux liens indiqués dans le programme).

Pour certains directs, vous avez la possibilité de poser vos questions en amont. Vous trouverez le lien vers les questionnaires dans le programme.

Pour en savoir plus sur Twitch et comment vous inscrire, allez sur notre page explicative. N’hésitez pas à nous solliciter sur Twitter et Facebook si vous avez des difficultés.

Samedi 29 janvier

ProgrammeRejoindre le stream
8h : Présentation du programmeAccès à la video
9h – Vos questions sur WordPressAccès à la video
10h – Lancement du défi d’indexationAccès à la video
11h – Live avec Charles Hervis, rédacteur en chef de la Revue Française de GenealogieAccès à la video
12h – Rediffusion d’une sélection de vidéos GénéatechTwitch.tv/Geneatech
13h – Questions réponses logiciels de généalogieTwitch.tv/Geneatech
14h – Utiliser Genially pour présenter sa généalogieAccès video
15h – Twitter pour la généalogie – vidéo par BrigitteChaine Youtube
ou
Twitch.tv/Geneatech
15h30 Les mappes sardes – video par EstelleAccès video
16h – Utiliser FamilysearchAccès à la video
17h – Stratégies de recherchesAccès video
18h – QuizAccès video
18h30 – Questions Tropy / ZoteroAccès à la video
19h – Rediffusion d’une sélection de vidéos GénéatechTwitch.tv/Geneatech
20h – Rootstech – Vidéo par MarineAccès à la video

Dimanche 30 janvier

Accès ProgrammeRejoindre le stream
9h – Présentation du programmeTwitch.tv/Geneatech
10h – Comment modifier le thème de son blog avec Blogger – video par JimboAccès à la video
11h – Live avec Raymond Deborde, président de l’association Généa79 –Accès à la video
12h – Rediffusion d’une sélection de vidéos GénéatechTwitch.tv/Geneatech
13h – Vos questions sur CanvaAccès à la video
14h – Localiser les terres de ses ancêtresAccès à la video
15h – Arkothèque V7 – Vidéo par JennyAccès à la video
15h30 – Les registres militaires sardes – video par EstelleAccès à la video
16h – GallicaAccès video 1
ou
Accès video 2
17h – Le référencement des blogs – Reporté à jeudi 20h30Twitch.tv/chroniques92
18h – QuizTwitch.tv/Geneatech
19h – Rediffusion d’une sélection de vidéos GénéatechTwitch.tv/Geneatech
20h – Utilisation du CARAN – video par BrigitteAccès à la video
20h30 – Clôture du week-end Geneatech

Cadavre exquis

Vous aviez apprécié notre défi commun d’écriture lors du salon virtuel de juin 2020. Souvenez vous, c’était ici

Nous vous proposons une seconde édition, sur le même principe, sur deux jours.

Retrouvez ici les règles du jeu et rendez vous dès 9h00 samedi matin sur notre forum pour participer ou lire le fil des messages.

Challenge d’indexation

Retrouvez ici notre article sur le défi d’indexation du GeneaWeekEnd.

Quiz

Nous vous proposons de participer à deux quiz – samedi et dimanche à 18h – autour de la généalogie. Ouverts à tous – sauf à l’équipe projet – ces quiz permettront aux trois premiers de gagner un bon d’achat d’une valeur de 20 € offert par les généalogistes commerciaux français – Archives et Culture – Filae – Geneanet – Heredis – La Revue Française de Généalogie.

Comment jouer ?

Ces quiz auront lieu en ligne, vous pourrez jouer depuis un ordinateur, un téléphone ou une tablette.

Il faudra vous connecter le jour J :
– avec le lien qui sera communiqué tout au long de la journée
ou
– via le QR code (une photo depuis le téléphone ou la tablette et vous pouvez jouer).

Comment suivre le quiz ?

Pour ceux qui ne veulent pas jouer, en regardant la chaîne Twitch de Généatech, vous pourrez suivre l’évolution du score question après question.

Quel type de quiz ? Quelles règles ?

  • 10 questions
  • 15 secondes pour choisir la bonne réponse
  • une bonne réponse = 5 points
  • les 3 premiers qui répondent juste ont une bonification pour la rapidité :

3 points pour le premier ;
2 points pour le second ;
1 point pour le troisième.

A chaque question le classement peut être bouleversé.

Soyez à l’heure, il y a un maximum de 50 participants simultanés !

Bonne chance à tous et amusez-vous !

Et si on partageait nos envies de cadeaux autour de la généalogie avec la #GeneaListe ?

Temps de lecture : 2 minutesÀ l’approche de Noël, Geneatech vous propose de partager vos listes de cadeaux et souhaits autour de la généalogie.

Comment participer ?

Pour participer, pas besoin de blog, un compte twitter suffit.

Chaque matin, du 1er au 24 décembre, on vous propose un thème pour lancer une discussion. Tout au long de la journée (ou de la nuit en cas d’insomnie ou pour les cousins du bout du monde), vous pourrez partager vos idées et envies, découvrir celles des autres participants et ainsi construire une liste collective des cadeaux pour les généalogistes à (s’)offrir.

Lisez aussi les contributions des autres participants, vous pouvez peut-être les aider à concrétiser ou préciser un souhait … ou compléter votre propre liste.

Partagez vos envies, besoins, rêves avec le mot-dièse/hashtag #GeneaListe … et qui sait, cette liste inspirera peut-être le Père Noël ? Attention, les tweets sans le mot-dièse/hashtag #GeneaListe, seront plus difficiles à retrouver.

Et pour ceux qui vous inspirent, on vous recommande de les mettre en signet en utilisant le bouton Partager puis ajouter aux signets.

Quelques indices sur les grands thèmes qui seront évoqués : les livres, les formations, les cousins, les logiciels, les archives, les voyages, l’équipement et les ancêtres mais ne vous précipitez pas, chaque idée du jour sera plus précise et on garde quelques surprises.

Et si vous avez raté le thème d’une journée, pas de souci, en fin de semaine, c’est triple dose : une idée le samedi, une idée le dimanche et le rattrapage des thèmes de la semaine.

Si vous avez des questions avant le lancement de la #GénéaListe, n’hésitez pas à utiliser les commentaires sous cet article ou sur twitter via le compte de @Geneatech_.

À vos rêves généalogiques !

Comment suivre le ChallengeAZ, édition 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Lundi 1er novembre, à 0h01, commencera la 9ème édition du ChallengeAZ.

Pendant tout le mois de novembre, une ribambelle de généalogistes blogueurs, ou généablogueurs, publieront un article par jour, du lundi au samedi, en suivant les lettres de l’alphabet. A le 1er novembre, B le 2 novembre … et jusqu’au Z le 30 novembre.

Pour ne rien rater de tous ces articles, de tous ces blogs, nous vous proposons plusieurs solutions.

  • Vous abonner sur Flipboard au magazine ChallengeAZ, mis à jour plusieurs fois de façon quotidienne par Geneatech
  • Suivre le tableau sur Notion, qui vous propose un tri par lettre ou par blog, mis à jour également par Geneatech tout au long de la journée
  • Suivre la page Facebook Bloguez votre généalogie de A à Z sur laquelle tous les articles seront également relayés par Geneatech

Vous pouvez aussi

  • Suivre les différents blogueurs participants, de façon individuelle, sur leurs comptes Twitter dont la liste a été mise à jour ou sur leurs blogs quand il est possible de s’y abonner.
  • Suivre le mot-dièse #ChallengeAZ sur Twitter, sur Facebook ou sur Instagram
  • Suivre le mot-dièse #ChallengeAZgenealogie sur Instagram

Pensez également à suivre le compte Twitter et la page Facebook de Geneatech, nous y relaierons régulièrement des informations sur le nombre d’articles, des statistiques ou des encouragements à tous les participants.

N’hésitez pas à laisser des commentaires sur les articles que vous lisez.

Vous êtes maintenant fin prêt pour un mois de lectures passionnantes, au coin du feu.

Les archives départementales du Morbihan

Temps de lecture : 4 minutes

Prenons quelques instants dans le tour de France des Archives, pour nous arrêter aux Archives Départementales du Morbihan.

Pour vous y rendre, programmez votre GPS sur cette adresse :

80, rue des Vénètes
56010 Vannes Cedex

Si vous êtes trop loin ou que vous ne pouvez pas vous y rendre tout de suite, leur site internet propose une collection très complète d’archives numérisées.

https://archives.morbihan.fr/accueil

Vous voulez en savoir plus sur les fonds disponibles ? En voici une petite présentation :

L’incontournable Etat-civil : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/recherche/etatcivil/n:6

Il s’étale du XVIe siècle au début du XXe en fonction des communes. A l’heure où cet article est écrit, les naissances sont disponibles jusqu’en 1920, les mariages et décès jusqu’en 1936, les tables décennales, quant à elles, sont disponibles jusqu’en 1932.

Les registres matricules : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/recherche/recrutement/n:11

Ces archives contiennent les informations militaires des hommes pour les classes de 1867 à 1921. Les registres de 1887 à 1921 ont été indexés, il vous est donc possible de passer par la recherche nominative pour retrouver le parcours militaire de vos ancêtres.

Le cadastre napoléonien : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/recherche/cadastre/n:7

Très utile pour pouvoir mieux visualiser l’agencement de la commune de vos ancêtres et pouvoir repérer leurs lieux de vie.

La presse ancienne : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/recherche/presse/n:21

Vous cherchez des informations sur la vie de vos ancêtres et les faits divers ayant marqués leur existence ? 181 titres de presse sont disponibles entre le XIXe et la première moitié du XXe siècle.

Un fonds iconographique : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/recherche/iconographie/n:12

Ce fonds se compose d’un ensemble de cartes du département et de photos ayant, pour beaucoup, servies à éditer les cartes postales des villes et villages.

Les recensements : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/recherche/recensement/

Ils sont disponibles de 1836 à 1906. Seules 157 communes sont pour le moment en ligne, mais un ajout est prévu pour le 2e semestre 2022 pour les 65 communes restantes !

Pour chacun de ces fonds, un formulaire de recherche est disponible à gauche de votre écran. Il vous permettra d’affiner les réponses proposées par le site. De plus, les Archives ont mis en ligne des vidéos d’aide à la recherche : https://archives.morbihan.fr/rechercher/conseils-et-outils-de-recherche/fiches-pratiques-et-tutoriels-video

Vous pourrez approfondir l’histoire des communes du Morbihan grâce à la carte interactive mise à votre disposition. Pour chaque ville, vous trouverez la liste des fonds numérisés la concernant ainsi qu’une présentation de son histoire et des liens utiles pour en apprendre plus : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/catalogue/communes

Si vous souhaitez vous rendre sur place pour consulter les TRES nombreux fonds non numérisés, vous pouvez consulter l’état général des fonds ou cadre de classement

 afin de préparer votre visite : https://recherche.archives.morbihan.fr/archive/egf/n:16

L’espace personnel disponible sur le site est extrêmement utile pour accéder rapidement aux documents ou inventaires que vous consultez souvent. Afin de créer votre compte, cliquez sur « Espace personnel » lorsque vous êtes sur l’une des rubriques numérisées, puis suivez la procédure pour vous inscrire. Une fois cette étape franchie vous aurez accès à votre espace personnel qui se compose de trois parties :

L’onglet « Mon identité » regroupe vos informations personnelles : nom, prénom, adresse mail, modification de mot de passe.

« Mon classeur » permet de retrouver facilement des documents que vous avez sélectionnés. Prenons un exemple. Vos ancêtres sont originaires de Kergrist et vous passez beaucoup de temps dans les registres de cette commune. Il est possible, via la liste des registres d’ajouter un document à votre classeur.

Il vous suffit de cliquer sur l’icône de droite, vous pourrez ensuite choisir d’ajouter la notice à un dossier existant ou d’en créer un nouveau. Dans le classeur le résultat se présente ainsi :

Vous pourrez ainsi accéder directement à vos documents. De plus, en cliquant sur la petite bulle en bas à droite, vous pourrez ajouter un commentaire, ce qui est pratique pour indiquer la page sur laquelle on s’est arrêté lors du dépouillement d’une commune.

Ce système de classeur ne concerne pas seulement les archives numérisées, il est aussi possible d’ajouter des notices, mais hélas les liens PDF liés à celles-ci ne sont pas disponibles dans le classeur, il faut toujours passer par le cadre de classement pour les retrouver.

Les archives départementales des Côtes d’Armor

Temps de lecture : 3 minutes

Le Tour de France 2021 est, pour Geneatech, l’occasion de mettre en avant les services d’Archives des départements traversés.

 Je vous propose donc de découvrir les Archives Départementales de mon département de naissance, les Côtes d’Armor. 

Visite sur place :

  • Le lieu : Archives départementales des Côtes d’Armor – 7 rue Merlet – 22000 Saint-Brieuc
  • Ouverture au public du mardi au vendredi de 8h30 à 17h30.                                              
  • Contact téléphonique : 02 96 78 78 77

ATTENTION : Les Archives sont fermées au public pour travaux en 2021. Mais il est possible pour des demandes précises de les contacter par courrier postal ou par mail : archives@cotesdarmor.fr

Suivre ce lien pour plus de précision : https://archives.cotesdarmor.fr/actualites/fermeture-de-la-salle-de-lecture-pour-travaux

Visite virtuelle :

  • La salle de lecture virtuelle :

Possibilité d’ouvrir un compte afin de sauvegarder ses recherches dans un album mais ce n’est pas une obligation, il est possible de consulter sans s’inscrire.

L’exemple des Registres paroissiaux et d’état civil :

Choix alphabétique des paroisses / communes : certaines paroisses sont précédées par la mention i qui vous renseigne notamment sur les lacunes.

Le tableau d’indexation des registres paroissiaux : une aide à la recherche réalisée par le Centre de Généalogie des Côtes d’Armor (CG22). Cette aide permet de repérer la plage de vues correspondantes à l’année de votre recherche.

La page des miniatures : elle apparait après avoir choisi un lot d’images, un clic sur la miniature permet de l’agrandir.

L’accès à Généarmor se fait dans le bloc de gauche
  • Une base de données : Généarmor qui permet de retrouver vos ancêtres costarmoricains. Généarmor est né d’un partenariat entre le Conseil Départemental des Côtes d’Armor et le Centre Généalogique des Côtes d’Armor.

https://genearmor.cotesdarmor.fr

Vous pouvez donc rechercher la référence d’un acte en utilisant le moteur de recherche Généarmor, puis aller consulter et récupérer le document en salle virtuelle.

  • Une astuce ou la cerise sur le gâteau :

Le partenariat entre les Archives départementales et le CG22 est un point fort à souligner car il a permis la mise en place d’outils bien pratiques pour les généalogistes.

Ainsi, pour faciliter les recherches aux Archives départementales, le Centre Généalogique des Côtes d’Armor propose en accès libre un outil nommé « Salvindex » qui permet de se positionner sur la première page de l’année recherchée.

 Pour en savoir plus, je vous invite à consulter la vidéo « Corail Net & Salvindex (CG22) ou Comment booster vos recherches généalogiques dans les Côtes d’Armor » de Jean-Marc BOGROS alias @JimboGénéalogie, publiée sur la chaine YouTube de GENEATECH.

Un outil similaire existe également pour les Tables des successions et absences.

Pour accéder aux bases de données et aux applications du CG22 : http://www.genealogie22.com/

*******

J’espère que cette petite présentation vous donnera envie d’aller explorer le site des Archives départementales des Côtes d’Armor. Des inventaires ainsi que des fiches pratiques sont à votre disposition pour vous aider dans vos recherches.

Marielle LE GOFF