Comment s’organiser pour faire vivre son blog ? – Généachat’ du 12 décembre 2017

Le 12 décembre dernier, avait lieu le premier généachat’ sur le site de Geneatech dédié à la généalogie et aux nouvelles technologies.

Pour ces premiers échanges entre généalogistes, qu’ils soient blogueurs ou non, le thème proposé était « comment s’organiser pour faire vivre son blog ? »

Près de 15 généablogueurs se sont ainsi donnés rendez-vous entre 21h et 22h pour discuter autour de ce premier sujet.

Vous trouverez ci-dessous les principaux échanges très fructueux des généanautes, tout cela dans l’ambiance détendue d’un « chat’ ».

Pour vous, quelle est la fréquence de publication idéale pour un blog ?

Les participants s’accordent pour dire que le minimum est de publier une fois par mois même si l’idéal serait de publier une fois par semaine.

Un rythme de publication hebdomadaire est difficile à tenir comme le mentionne lodeetwit, yann_leroux et benetit92.

Tout dépend également de la nature de la publication pour MaximeTige.

Un calendrier éditorial est-il la clé ou un moyen de se motiver ?

Rien de tel pour gazetteancetres qu’un calendrier éditorial comme support qui permet de fixer ses idées par semaine ou par mois. Pourquoi d’ailleurs ne pas s’aider des généathèmes mensuels de la Gazette des Ancêtres ? Ou du #RDV Ancestral ?

benetit92 rappelle l’importance de noter au fur et à mesure des idées, dans un « bullet journal » comme le propose chroniques92

Un autre moyen est de se fixer un défi comme celui suivi par lodeetwit, à savoir le Défi 3 mois. Il s’agit de partir d’un ou de plusieurs ancêtres et de fouiller les sources d’archives pendant 3 mois. Élodie précise : « De ce défi 3 mois j’en avais tiré 7 articles !!! ». Pourquoi ne pas le reproposer en généathème pour 2018 ? Je l’ai trouvé finalement peu contraignant mais prolifique ».

Une idée de @geneatom : « prendre un ancêtre ou un inconnu, et se lancer un défi? court? à plusieurs? sur celui-ci, inconnu de tous, une espèce de chasse au trésor/enquête sur un personnage mais le plus intéressant c’est le traitement final par chacun »

Sophie alias gazetteancetres illustre ses propos avec pour exemple une ligne à suivre avec des propositions de thématiques d’article par semaine :

  • 1ère semaine : méthode
  • 2ème semaine : vidéo
  • 3ème semaine : ma généalogie
  • 4ème semaine : généathème
  • etc…

Et pour se motiver, pourquoi ne pas faire de généalogie à plusieurs ?

C’est déjà le secret de RayDeborde 🙂

lodeetwit s’est constituée une équipe de motivation avec d’autres blogueurs, pour la généalogie, mais pas que !

« je fais partie d’une équipe de motivation.. mais on ne parle pas toujours beaucoup de généalogie ^_^ »

Pour rappel, evelyneachon motive d’ores-et-déjà les généalogistes à travers la redécouverte de recettes d’antan : une généalogie savoureuse à souhait !

chroniques92 ajoute : « le co-working coaching, ça aide bien ! »

benetit92 parle de son expérience avec l’indexation collaborative des archives du Cher (défi sur un week-end): « se fixer une heure, un certain jour pour se fixer un rdv de motivation »

MaximeTige propose des moments consacrés à cela par exemple dans un café, une bibliothèque.

C’est aussi un « moyen de se connaître » pour benetit92

Marielle Le Goff, quant à elle, propose « une bourse d’idées d’articles pour aider les copains en panne ….comme moi 

La clé est donc l’organisation: planifier ?

Pour publier, et réussir, « il faut se fixer minimum de contrainte » pour RayDeborde

C’est pour cela que chroniques92 s’est fixé un article tous les jeudis : « sinon, je mets toujours de côté »

chroniques92 à MaximeTige :  « le calendrier peut t’aider, fixe un jour du mois où tu veux publier, et essaie de t’y tenir ».

Evelyne Achon partage son expérience de l’an passé : « j’avais fait un calendrier de l’avent pour dynamiser le blog. Mais j’ai eu l’impression d’être peu lu ».

Pour MaximeTige, planifier, « c’est peut être la solution…mais il faut de lourdes conséquences si je ne publie pas… »

gazetteancetres propose que ce soit une idée de geneathème : une date de publication commune à tout le monde !

Selon gazetteancetres : « la clé de l’organisation est de se connaître. Quand est-ce que j’écris le mieux, le plus facilement ? »

Elle rappelle que « Pour écrire en un temps défini, je vous recommande la méthode Pomodoro. Un petit coup de tomate, et hop, on ne passe plus la matinée à écrire... »

Pour chroniques92 : « je publie le jeudi à 18h et j’essaie d’avoir fini l’article le lundi précédent »

Attention cependant : ce système, pour MaximeTige, «  finit par décourager, écrire sous la pression… »

Pour Marielle Le Goff « se fixer un quart d’heure d’écriture par jour : elle est peut être là ma solution mais vais-je tenir dans la durée….mystère.. »

Pour jlcschneider : «  la planification non merci, ça reste et restera un plaisir ! »

chroniques92 propose un “atelier d’écriture” virtuel ? Un « tracker d’écritures » : une feuille ou un calendrier sur lequel le généalogiste note ses progrès quels qu’ils soient.

Exemple sur le lien suivant : https://www.google.fr/searc…

Le défi « 3 mois » semble faire consensus dans la communauté des généablogueurs

Pour Evelyne Achon : « Trois mois pour chercher et une heure pour écrire » ou un WE pour lodeetwit

Pour Marielle Le Goff, « le défi 3 mois serait une solution pour moi et mon blog »

Faire vivre son blog: est-ce finalement alterner publication de type challenge/défi et du récurrent?

Un des points à rappeler et à retenir est que le blogueur doit suivre ses envies en fonction des découvertes.

Et gazetteancetres de nous proposer : « pourquoi ne pas s’organiser des feuilletons ? »

Pour evelyneachon, il faut combiner les deux : découvertes et séries.

MaximeTige propose de rédiger et publier d’un côté les articles de fond avec les recherches, et de l’autre des articles courts avec des anecdotes.

chroniques92 confirme qu’il est important d’alterner ses publications.

En parallèle, pour Evelyne Achon : « Perso, j’écris quand je trouve des choses intéressantes dans mes recherches »

Selon jlcschneider, il faut en effet « réussir à faire les 2 ».

RayDeborde rappelle qu’il est important de varier ses publications.

benetit92 joue quant à lui sur les anniversaires d’évènements pour se remettre à la généalogie.

marq_ordinaires ajoute que « Le challenge/défi permet de sortir de l’ordinaire. Le reste des articles est important pour faire part de ses recherches, de ses projets. »

MaximeTige estime qu’on « on peut avoir plusieurs “sortes” d’articles mais il faut s’y tenir » afin que cela reste compréhensible : pas faire 10 choses complètement différentes.

Il est important pour @Geneatom d’ « alterner, pour ne pas ennuyer le lecteur! Le challenge c’est souvent plus de lecteurs (nouveaux) et le récurrent des fidèles! ».

Pour CelSouef :  « trop de défi c’est compliqué ! » et @geneatom confirme que « le défi doit être une émulation, pas une contrainte »

L’intérêt du défi pour CelSouef est que cela aide souvent à y voir plus clair dans sa généalogie.

Encore merci à tous les participants suivants :

Généatech vous souhaite une bonne et heureuse année à tou.te.s:-)

One thought to “Comment s’organiser pour faire vivre son blog ? – Généachat’ du 12 décembre 2017”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *