Forum d’entraide

Bienvenue sur le forum de la communauté Geneatech ! Ici, rencontrez d’autres passionnés, partagez vos idées, demandez une aide technique, ou une entraide ponctuelle !
Seuls les membres connectés peuvent poster sur ce forum… sauf pendant le GeneaWeekEnd des 29 et 30 janvier 2022 où un espace restreint du forum sera exceptionnellement accessible à tous !

Cadavre Exquis - Le jeu - ouvert à tous

PrécédentPage 3 de 3

Ancre retenue : coiffeur

 

Célestin Jean, fils de Plistène Charles LHERISSON et Joséphine DERIEUX mes sosa 52 et 53, est né à Alès dans le Gard, le 18 juillet 1869. Il n'a pas choisi le métier de son père qui était chauffeur aux forges de Tamaris mais est devenu coiffeur. 

Il part au service militaire en 1889 mais est versé dans les services auxiliaires pour cause d’hydrocèle [je vous laisse chercher de quoi il s'agit ;)] volumineux à droite. 

Il se marie le 8 juin 1891, toujours à Alès, avec Zulma Léonie PIERREDON et ils ont eu 3 fils : Marcel Charles Louis, René Joseph Paul et Aimé Charles Albert. 

Je sais qu'il est mort après 1902 mais je n'ai pas encore trouvé la date exacte... 

 

Mes ancres

Prénom : Marcel

Lieu : Gard

Période : fin XIXe - début XXe siècle

Profession : Chauffeur (de forge)

Joanne Loubet, odile Vaunois et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Gard

 

Après avoir grandi à Ispagnac (Lozère), Isidore Alphonse Vincent quitte sa ville natale et devient représentant de commerce.

Il sillonne alors le Gard et découvre ainsi la ville d'Aulas où il fait la connaissance d'une jeune fille qui tient le commerce de tissus ouvert par ses parents.

Après quelques années, il l'épouse en 1889 et s'installe avec elle pour tenir le commerce : pendant qu'elle tient le magasin, il visite les bourgs et les fermes des environs pour proposer la marchandise sans que les gens aient à se déplacer.

Ils auront 9 enfants.

Au cours d'une de ses tournées, il attrape une angine de poitrine et meurt à l'âge de 71 ans au Vigan au printemps 1931.

 

Mes ancres :
Prénom : Isidore Alphonse
Lieu : Gard
Date : 1889
Métier : représentant de commerce

Joanne Loubet, odile Vaunois et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Isidore

Isidore Augustin Cochin est né en 1846 à Rosay, petit village des Yvelines où il vit avec son père, sa belle-mère et ses demi-frères  jusqu'à ce qu'il décide de monter à la capitale. Il se mariera avec Marie Augustine Pauwels en 1872, à Drancy.

Le couple n'aura qu'une fille, Augustine Louise née en 1880. A cette date, il est facteur des postes.

Isidore décédera en 1884 à Levallois-Perret, surement de maladie, il a été en effet exempté de service militaire pour cause d'écrouelles.

Mes ancres :
Prénom : Augustine
Lieu : Drancy
Date : 1884
Métier : facteur

Joanne Loubet, odile Vaunois et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisJean-Noel Battaglini

je prends la suite

Ancre retenue : 1884

Retournons en Savoie où décède à Doucy, âgée de 82 ans, mon aïeule Jeanne Pernette Jacquemard le 23 février 1884 après avoir eu avec son époux Esprit Marie Muraz 11 enfants dont 5 se marieront et après avoir vu la naissance de leurs 23 petits enfants.

Elle est la petite fille de Jean-Baptiste Jacquemard qui a porté secours à des prêtres pendant la révolution et la tante de Marie Octavie Jacquemard qui a pris le nom de Sœur Adèle, religieuse,  fondatrice et mère supérieure de la Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Moutiers...

Ancres :
Prénom : Adèle
Lieu : Savoie
Date : 1884
Métier : religieuse

Joanne Loubet, odile Vaunois et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Je prends la suite 🙂

 

Ancre retenue : 1884

 

Claudine LAUBOEUF est née au Puley, en Saône-et-Loire le 23 février 1888. Dans la fratrie de 3 enfants, elle prend la suite de sa sœur, Claudine également, née en 1884 mais morte en 1887. Laquelle avait elle-même « pris la place » de son frère Victor, né en 1881 et mort en 1883.

Son père Jean est cultivateur au Bois Bouilli, un hameau de Culles-les-Roches, sa mère Marie Descombin s’occupe de la maisonnée.

Claudine quant à elle épousera en 1908 François C., un voisin de Genouilly, domestique dans les maisons bourgeoises du secteur,  avec lequel elle aura deux enfants.  Elle ne quittera pas sa Bourgogne natale puisqu’elle meurt à 90 ans, en 1978 à Blanzy, toujours en Saône-et-Loire.

Ancres retenues :
Prénom : Claudine
Lieu : Bourgogne

Date : fin 19ème
Métier : domestique
 

Joanne Loubet, Sylvie Nogues et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne LoubetSylvie NoguesJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Claudine

Claudine CHAPOT habite rue Vieille Juiverie dans la ville d'Avignon en 1818. Elle y habite avec son conjoint Charles GILLES, voiturier, et son fils Jean-Joseph GILLES. Elle est vendeuse.

Je ne connais pas sa date de naissance précise, elle serait née à Avignon. Mais comme pour l'instant, je n'ai pas retrouvé l'acte, j'imagine qu'il est possible qu'elle soit née à Sarrians, lieu où ce sont mariés ses parents Charles et Anne Marie MANY.

Elle se marie le 16 juin 1789 à Avignon. Leur fils y est né le 30 janvier 1796. Elle y décéde le 11 juillet 1833. C'est ma sosa 157.

Ancres retenues

Prénom : Charles

Lieu : Avignon

Date : 1789

Métier : Voiturier

 

 

Joanne Loubet, odile Vaunois et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Voiturier

Augustin Joseph HAUCHART nait vers 1730, probablement vers Courcelles-le-Comte (Pas-de-Calais). Malheureusement l’absence de registres dans cette région sinistrée bloque quelque peu les recherches.

Je ne connais pas non plus le lieu et la date de son mariage avec Marie Marguerite MOREL, par contre grâce aux relevés de Adolphe Antoine Joseph BETHENCOURT (an 8-1857), qui eut la bonne idée de relever des milliers de contrats du gros d’Arras, je sais que le contrat de mariage a été rédigé le 16 août 1763. Lui demeurait alors à Bucquoy et la future à Hébuterne. 

Voiturier dans les actes de baptêmes de ses enfants, il semble changer de métier à la Révolution. Il est qualifié de bletier ou de marchand de lin. Il s’est donc reconverti dans les graines.

Il décède le 15 septembre 1816 à Bucquoy, et est qualifié de ménager.

Ancres retenues

Prénom : Adolphe

Lieu : Bucquoy

Date : 1763

Métier : Marchand

Joanne Loubet, odile Vaunois et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Bravo et merci à toutes et tous pour votre participation.

On termine le cadavre exquis avec 25 textes.

On publiera le lien vers le Genially qui vous permettra de naviguer d'un texte à l'autre.

Sylvie Nogues, Tatiana Marti et 2 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Sylvie NoguesTatiana Martiodile VaunoisJean-Noel Battaglini
PrécédentPage 3 de 3