Forum d’entraide

Bienvenue sur le forum de la communauté Geneatech ! Ici, rencontrez d’autres passionnés, partagez vos idées, demandez une aide technique, ou une entraide ponctuelle !
Seuls les membres connectés peuvent poster sur ce forum… sauf pendant le GeneaWeekEnd des 29 et 30 janvier 2022 où un espace restreint du forum sera exceptionnellement accessible à tous !

Cadavre Exquis - Le jeu - ouvert à tous

Ancre retenue : Pierre / laboureur / entre le XVIIIe et le XIXe siècle

Un petit tour dans le Berry, à Villiers.

Pierre MOTTEAU, mon sosa 144, est né le 05 février 1781 à Villiers dans l'Indre. Il est le fils de Charles et Marie DIONNET et est le 3ème enfant d'une fratrie de dix. A noter que ses soeurs Catherine et Marie sont aussi mes sosas 303 et 301.

Il épouse Marie ROUX le 02 décembre 1800 à Sainte Gemme dans l'Indre, où il est dit laboureur. Ils auront 7 enfants dont 2 décèderont en bas âge.

Entre 1805 et 1810, ils ont vécu à Buzançais : 2 enfants y sont nés 1805 & 1807, 1 autre y est décédé en 1810. Puis le couple s'installe plus durablement dès 1814 à Mézières en Brenne. C'est là que nait mon sosa 72 en 1816, Pierre Hilaire MOTTEAU.

Pierre décède le 21 février 1823 à Mézières à seulement 42 ans ! Il est suivi par son épouse 15 ans plus tard le 03 février 1838.

Mes ancres

Prénom : Pierre

Lieu : Indre (36)

Période : 1781

Profession : laboureur

Joanne Loubet et odile Vaunois ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile Vaunois

Ancre : Pierre

Pierre SAUPIQUE naquit le mercredi 27 mars 1709 à Vitry-le-François dans la Marne.. A 29 ans, orphelin, il était parti vivre à Châlons en Champagne, et épousa Madeleine GILLET, 36 ans, une célibataire issue d'une dynastie de maîtres bouchers de Châlons. Pour un simple manouvrier, c'était un beau mariage!

Quelques années et quelques enfants plus tard, Pierre était devenu aide marinier. Mauvaise idée malheureusement, car peu après, en 1747, il se noya par accident, à l'âge de 38 ans...Il laissait un bébé de 9 mois, une fille de 8 ans 1/2, un garçon de 7 ans et un autre qui mourut un peu plus tard.

Madeleine, ne se remaria pas. Avec ses 4 petits, elle alla certainement vivre chez l'un de ses frères, qui forma les deux garçons à son métier, et voilà comment des SAUPIQUE devinrent à leur tout une dynastie de maîtres bouchers

Mes ancres :

Prénom : Madeleine

Profession : boucher

Date : 1747

Lieu : Châlons en Champagne

 

Joanne Loubet, odile Vaunois et 2 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisLaurence Porte-MarzinJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Châlons-En-Champagne

 

Châlons-En-Champagne, est-ce que mes ancêtres haut-marnais ont pu y aller ?

Oui un collatéral, Maurice Arthur BARBARANT y a résidé. Sur sa fiche matricule on lit qu’il est né à Wassy le 9 septembre 1896. Il est le fils de Charles « Emile » BARBARANT et Marie Lucie HAVETTE.

Le 12 avril 1915, il commence sa campagne contre l’Allemagne. Il sera blessé le jour de Noël, deux ans plus tard.  Il gardera de légères séquelles de trépanation.
Oh cela ne l’empêchera pas d’être mouleur en fonte.

Il a quitté Wassy pour s’établir à Châlons-sur-Marne en 1932, d’abord rue Anatole France, puis rue Grande Étape et enfin rue Pasteur.

 

Mes ancres

 

Prénom : Maurice

Lieu : Wassy

Période : 1932

Profession : Mouleur

Joanne Loubet, Sylvie Nogues et 2 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Joanne LoubetSylvie Noguesodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Je relance avec Maurice Clerc

 

Ancre retenue : Maurice

Traversons la France pour rencontrer Maurice Clerc bourgeois de Moutiers (Savoie) et aïeul de mes enfants.

Maurice CLERC, fils de François Clerc, maitre cordonnier, et de Laurence DAVID, nait en 1709 à Moutiers. Il se marie en mai 1734 avec Nicolarde GROGNIET née en 1716 à Doucy-Tarentaise (La Léchère - Savoie). Ils passent selon la coutume un contrat dotal enregistré dans le tabellion de Moutiers. Parmi sa dot, Nicolarde apporte dans son trousseau un habit complet de Dauphine et un autre de même qualité neufs et une croix d'argent orné d’une pierre d'une valeur de sept livres.

Leur première fille Laurence nait 11 mois plus tard le 2 avril 1735.  Mais Laurence assiste ensuite presque chaque année aux naissances et décès de ses 2 frères et 6 sœurs, puis à 11 ans, elle perd sa mère âgée seulement de 30 ans. Son père se remarie un an plus tard avec Christophora BURGAZ et la famille s'installe alors au centre du village de Pussy. Mais Laurence voit de nouveau les naissances et décès de 2 enfants puis la naissance de sa demi-soeur Jeanne Marie en mars 1753, mais sa belle-mère Christophora décède en juillet.

Maurice CLERC contracte alors un troisième mariage en septembre avec Françoise MUGNIER originaire de Chamoux sur Gelon déjà âgée d'environ 45 ans. Ils décèderont tous les deux en février 1768 à quelques jours d'intervalle.

Laurence contractera aussi 3 mariages et donnera naissance à 6 enfants dont un seul survivra...

Lieu : Savoie

Métier : cordonnier

Prénom : Laurence

Année : 1768

 

Joanne Loubet, Sylvie Nogues et 3 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Joanne LoubetSylvie Noguesodile VaunoisLaurence Porte-MarzinJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : 1932 – Maurice

Gilberte Villetet nait le 15 avril 1932 à Troyes. C’est la quatrième et dernière enfant du couple Gaston Villetet (abandonné par sa mère à l’hospice de Langres en 1901) et Marcelle Voinchet, née à Brethenay en Haute-Marne en 1904. Gilberte  connaîtra très peu sa mère Marcelle, vaincue par la tuberculose en 1935.

Ses deux frères, Georges et Bernard  seront élevés à l’orphelinat Audiffred de Troyes , tandis que les deux filles, Sylviane et Gilberte seront élevées à l’orphelinat de Saint-Martin-es-Aires, un ancien couvent, à Troyes également.

Le mariage de son frère Georges à Cerisiers, dans l’Yonne, va permettre à Gilberte de faire la connaissance de celui qui deviendra son mari, Pierre Maurice Vaunois.  Ils quitteront tous les deux la campagne icaunaise et les usines troyennes pour monter à Paris, où naitront leurs cinq enfants. Pierre y sera cuisinier puis ouvrier, Gilberte deviendra concierge.

A 90 ans bientôt, Gilberte, benjamine de la fratrie, se trouve désormais être la seule à pouvoir évoquer (un peu) la mémoire des anciens.

Mes ancres :

Prénom : Gaston

Lieu : Yonne

Période : début XXème

Profession : cuisinier

Joanne Loubet, Sylvie Nogues et 2 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Joanne LoubetSylvie NoguesLaurence Porte-MarzinJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Gaston

Le 8 février 1919, Gaston LAGUARRIGUE, forgeron, est le témoin d’Étienne Louis Victor ROURE, qui se marie avec Mariette Louise GAYDON à Bordeaux.

Étienne, né à Lyon et Mariette, née à Genève se marient à Bordeaux juste à la fin de la guerre qui ne les a pas épargnés, Étienne est revenu blessé et Mariette y a perdu son précédent mari.

Mes ancres :

Prénom : Gaston

Lieu : Bordeaux

Période : 1919

Profession : Forgeron

odile Vaunois, Laurence Porte-Marzin et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
odile VaunoisLaurence Porte-MarzinJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Bordeaux

Bordeaux, Gaston LAGARRIGUE y a peut-être rencontré un membre de la famille BOUVIER. Peut-être s’est-il rendu dans la pharmacie située au 11 place Gambetta, pour se faire délivrer une ordonnance ?

Le patron de cette pharmacie, qui existe toujours, était entre 1891 et 1903 au moins, Octave Charles BOUVIER (1844-1903), pharmacien et chimiste. Il collabore aux recherches de la Société archéologique de Bordeaux, aux travaux de son ami  Jean Baptiste « Camille » BONTEMPS DE MENSIGNAC, conservateur du Musée des Antiques de Bordeaux.

 

Mes ancres

Prénom : Octave

Lieu : Place Gambetta

Période : 1891-1903

Profession : Pharmacien

Joanne Loubet, odile Vaunois et Jean-Noel Battaglini ont réagi à ce message.
Joanne Loubetodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Ancre retenue : Octave

 

François Octave ANCHET est né le 13 mars 1868 à Bétheniville dans la Marne. Il est le fils de Emile ANCHE et Victoire BRASSEUR. Son père d’abord tisseur deviendra perruquier.  C’est vers ce dernier métier que François Octave va se tourner en devenant Coiffeur.

Il épouse à Reims Marie-Elise BEGLOT le 11 janvier 1892. Ensemble ils auront quatre enfants, deux garçons et deux filles dont mon arrière-grand-mère Germaine. Hélas Marie-Elise décède en 1905 laissant François seul avec les enfants.

Celui-ci se remarie l’année suivante avec Louise DEGREFF. Ensemble ils auront un fils Maurice.

Le salon tenu par François a longtemps été situé au 76 rue Fléchambaut à Reims. Cette rue a depuis disparue pour être remplacée par une esplanade.

JE ne sais à quel moment le couple a déménagé en région parisienne. C’est à Ivry-sur-Seine que décède François le 13 octobre 1947.

Mes ancres

Prénom : François

Lieu : Marne

Période : fin XIXe - début XXe siècle

Profession : Coiffeur

 

Joanne Loubet, Sylvie Nogues et 2 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Joanne LoubetSylvie Noguesodile VaunoisJean-Noel Battaglini

Je prends la suite 🙂