Forum d’entraide

Bienvenue sur le forum de la communauté Geneatech ! Ici, rencontrez d’autres passionnés, partagez vos idées, demandez une aide technique, ou une entraide ponctuelle !
Seuls les membres connectés peuvent poster sur ce forum… sauf pendant le GeneaWeekEnd des 21 et 22 janvier 2023 où un espace restreint du forum sera exceptionnellement accessible à tous !

Cadavre Exquis 2023 - Le jeu - Ouvert à tous

Page 1 de 603Suivant
Citation

Ceci est le fil dédié pour vos participations à notre défi d'écriture

Lisez bien les consignes, et amusez vous

 

 

Citation

François Octave ANCHET est né le 13 mars 1868 à Bétheniville (Marne). Il deviendra coiffeur comme son père. Le 11 janvier 1892 il épouse Marie Elise BEGLOT qui vivait alors dans la même rue que lui.

Il ne fera pas son service militaire pour faiblesse. Même au déclenchement de la première guerre mondiale, il ne sera pas reconnu apte au service.

Avec Marie Elise ils ont quatre enfants Germaine (1893), René (1896), Juliette (1899) et Pierre (1903). Hélas il devient veuf en 1905 au décès de Marie.

L’année suivante il épouse Louise DEGREFF. Avec elle il aura un fils Maurice (1909).

Lors de la première guerre mondiale il vivra dans plusieurs communes de loin de Reims d’abord Saint-Nazaire (1914), la région parisienne (1916) puis Riom (1918).

De retour à Reims après la guerre, il reprend son salon de coiffure rue Fléchambault (rue qui n’existe plus). Il a revendu son fonds de commerce en 1927. Qu’a-t-il fait après ?

Avec Louise ils s’installent à Ivry-sur-Seine. François Octave y décède en 1947.

 

Mes ancres

Prénom : François Octave

Lieu : Marne

Période : 1868

Profession : coiffeur

 

Delphine Valmalle, Nathalie Vedovotto et 4 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Delphine ValmalleNathalie VedovottoJoanne LoubetStéphane DupasSylvaine LenoirMurielle Gironde2
Citation

Ancre retenue : coiffeur

 

C'est avec un autre coiffeur que ce cadavre exquis continue.

Samuel Fabre naît en 1881 à Saint-Laurent-le-Minier, petite bourgade des Cévennes, dans le Gard. Très tôt, il choisit la profession de coiffeur, qu'il exercera toute sa vie. Il travaille un temps à Marseille, après avoir effectué son service militaire dans la cavalerie.

En 1908, il retourne dans les Cévennes, et épouse à Ganges Victorine Julie Masseboeuf. Le couple s’installe rue du Jeu de Ballon, et donne naissance à deux fils, Georges Victorin Samuel en 1909 et Marcel Clément en 1911.

En 1914, Samuel est mobilisé, et prend part aux premiers combats de la Grande Guerre. Il est blessé à la jambe gauche à la fin du mois de décembre 1914, et passe ensuite trois ans à l’arrière, avant d’être démobilisé en 1917, et d’obtenir une pension d’invalidité.

En 1926, sa femme, Victorine Julie, décède à l’âge de 40 ans.

L’année suivante, le 11 octobre 1927, Samuel épouse Juliette Augustine Marguerite Malavielle. Il a alors 46 ans et son épouse 38. Le couple a un fils, Jean Louis Pierre, né en 1928.

Samuel décède à l’âge de 63 ans, à l’été 1944.

 

Mes ancres :

Prénom : Samuel

Lieu : Cévennes

Période : 1927

Profession : coiffeur

Delphine Valmalle, Evelyne ACHON et 5 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Delphine ValmalleEvelyne ACHONNathalie VedovottoJoanne LoubetStéphane DupasSylvaine LenoirMurielle Gironde2
Citation

Ancre retenue : 1927

Etienne MOREAU, âgé de 25 ans, né à Saint-Christophe des Bardes, cultivateur à La Couspaude (St Emilion), est un monsieur qui aime les lapins de garenne et de basse-cour. Peu lui importe. Il préfère cependant ces derniers, plus faciles à chasser. Le 21 novembre il a enlevé vingt de ces rongeurs à Mme Vve BORD, demeurant aux Bousseaux. Au préalable, MOREAU avait volé quatre autres de ces animaux à Mme CHANUT, à St Hippolyte. Les gendarmes ont mis fin à ses pillages et le premier janvier 1927 le tribunal l'a condamné à 40 jours de prison.

Mes ancres : MOREAU  SAINT-EMILION  GENDARME  PRISON

Delphine Valmalle, Evelyne ACHON et 7 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Delphine ValmalleEvelyne ACHONElodie DezatNathalie VedovottoJoanne LoubetStéphane DupasSylvaine LenoirCatherine IDOTMarthe Lafabrié
Citation

Ancre retenue : 1927

Je continue ce cadavre exquis avec les sosas 12 & 13 de mes enfants

Pierre Marie Alexandre Maillard est né le 16 janvier 1905 à Saint-Joachim au milieu de la Brière.
Jeanne Marguerite Marie Rivoal voit le jour le 27 octobre 1904 à Moult dans le Calvados où son père est gendarme.
Dans les années 1920, le père de Pierre Marie Alexandre emmène toute sa famille à Blainville dans le Calvados pour travailler dans les chantiers navals.
Le 19 avril 1927, Pierre Marie Alexandre qui est traceur en chaudronnerie comme son père épouse Jeanne Marguerite Marie qui est institutrice.
Le couple va avoir 4 enfants et vivront à Nantes et Saint-Joachim.
Ils sont tous les 2 décédés en Brière et reposent dans le cimetière de Saint-Joachim

Mes ancres :

Prénoms : Pierre et Jeanne

Lieux : Blainville, Saint-Joachim, Moult

Période : 1927

Profession : Traceur et institutrice

Fichiers téléversés :
  • Vous devez vous connecter pour avoir accès aux fichiers mis en ligne (uploadés).
Delphine Valmalle, Evelyne ACHON et 5 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Delphine ValmalleEvelyne ACHONNathalie VedovottoJoanne LoubetPascalina DELGARDSylvaine LenoirMurielle Gironde2
Citation

Je prends la suite de Stéphane 
Mon ancre est aussi 1927

François Fleury HUTIN est un manouvrier, né le 20/11/1844 à Athies-sous-Laon (Aisne) et décédé le 29 juin 1927 au même endroit.
Le 2 janvier 1873, âgé de 28 ans, il épouse Irma Octavie WALLON de 3 ans, sa cadette et fille de Pierre Joseph Hilaire WALLON X Marie Joseph Stéphanie NOIRON, Sosa 20 et 21.
Lors de leur mariage, ils légitiment un garçon, François Albert, né le 1er avril 1866 dans leur village. Il sera également manouvrier et malheureusement décèdera chez ses parents à l'âge de 17 ans, le 4 janvier 1884.
Deux autres garçons viendront agrandir la fratrie mais le premier décèdera avant l'âge d'un an.

Mes ancres : François - manouvrier - légitimer - fratrie

 

Delphine Valmalle, Nathalie Vedovotto et 4 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Delphine ValmalleNathalie VedovottoJoanne LoubetStéphane DupasSylvaine LenoirMurielle Gironde2
Citation

Ancre : Pierre et Jeanne

En ce 26 Août 1833, les cloches de l'église de St Méard de Drône annoncent le mariage de Pierre MAZIÈRE et Jeanne Relique NICOULAUD.

Pierre est né à Grand Brassac en 1804 et il est cantonnier et cultivateur. Jeanne née en 1811 est servante à gages. Leur union sera fructueuse et ils accueilleront 6 enfants : Géral, Bernard, Isabelle, François, Jacques et Isabelle qui leur donneront 22 petits-enfants.

Malgré les aléas de la vie, c'est à l'âge de 73 ans que décèdera Pierre. Et Jeanne à son veuvage ira rejoindre la famille de son fils Géral et s'éteindra à l'âge de 76 ans.

Mes ancres : AOUT  mariage  servante  François 

Delphine Valmalle, Evelyne ACHON et 4 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Delphine ValmalleEvelyne ACHONNathalie VedovottoJoanne LoubetStéphane DupasSylvaine Lenoir
Citation

Je prends la suite de Murielle

Ancre : août

Le 26 août 1725 à Vieux-Habitants en Guadeloupe est baptisé René Sébastien Poirault fils de Pierre et de Marie Remy. René est né le 16 du même mois.

Ses parents sont des nouveaux colons puis qu'ils se sont mariés le 3 mai 1717 à La Rochelle

Le 30 janvier 1753 René épouse Judith Taillandier avec qui il aura au moins 5 enfants.

René est le sosa 482 de mes enfants

Mes ancres : Sébastien, Guadeloupe, La Rochelle, 1725 & 1753

 

Delphine Valmalle, Evelyne ACHON et 4 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Delphine ValmalleEvelyne ACHONNathalie VedovottoJoanne LoubetSylvaine LenoirMurielle Gironde2
Citation

Je prends la suite

Mon ancre : 1753

C'est en  1753 que naît à Lyon Pierre Fichet, l'aîné des 14 enfants de Aimé, et Pierrette Berthier.
Aimé, né à Lyon en mai 1726, est potier et marchand tanneur dans ce qui est aujourd'hui le vieux Lyon.
A l'âge de 26 ans, il épouse Étiennette Pierrette Berthier, qui a 8 ans de moins que lui.
En 22 ans de mariage, le couple donnera naissance à 14 enfants, de Pierre, né en 1753, à Aimé, né en 1774. Au moins 9 d'entre eux atteindront l'âge adulte, et vivront la tourmente révolutionnaire à Lyon. Étienne, le 10ème, né en 1764, y perdra d'ailleurs la vie.
Son père était décédé deux ans plus tôt, au début du mois de janvier 1791.

Depuis cette période, on compte près de 3000 descendants de Aimé et Pierrette.

Mes ancres :
Prénom : Aimé
Lieu : Lyon (Rhône)
Date : 1753
Profession : potier

Evelyne ACHON, Nathalie Vedovotto et 5 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Evelyne ACHONNathalie VedovottoJoanne LoubetStéphane DupasSylvaine LenoirMurielle Gironde2Marthe Lafabrié
Citation

Je prend la suite de Cécile

Ancre retenue : Aimé

 

Aimé Jules MEYNADIER est un de mes arrières-grands-pères. Il est né le 22 mai 1881, au Mas Août sur la commune du Pompidou en Lozère. 

Il a été ajourné plusieurs fois du service militaire avant d’être placé dans les services auxiliaires en 1904. 

Le 26 août 1905, il épouse Julie Sara Alphonsine CABANIS - que j’ai connue - toujours au Pompidou. Le couple accueille sept enfants : Émile, Édouard, Numa, Paulette, André, Hélène et Simone. 

Pendant la Première guerre mondiale, il a d’abord été incorporé au 16e Escadron du Train des équipages militaires en septembre 1915. Il a ensuite été placé en sursis d’appel au titre de l’usine à tannin de Saint-Jean-du-Gard où il était ouvrier. 

Il est décédé le 14 avril 1969, au mas Août. Il n’a donc jamais quitté Le Pompidou de sa vie. 

 

Mes ancres : 

  • Prénom  : Hélène
  • Lieu : Lozère
  • Période : 1881
  • Profession : ouvrier
Evelyne ACHON, Nathalie Vedovotto et 4 autres utilisateurs ont réagi à ce message.
Evelyne ACHONNathalie VedovottoJoanne LoubetStéphane DupasSylvaine LenoirMurielle Gironde2
Page 1 de 603Suivant